Vous avez une question ou besoin d'un devis personnalisé?

Contactez nous au +225 51 73 73 97 | 22 42 23 63 ou Inscrivez vous

CAN tous les 4 ans / Samuel Eto'o très dur avec son ami Gianni Infantino (FIFA) : « Je ne serai pas ce nègre de maison qui accepte tout » « Je pense que Gianni aurait pu faire autrement » « Nous ne sommes pas cons, nous ne sommes pas dupes »

Samuel Eto'o ne veut pas entendre parler de l'organisation de la CAN tous les 4 ans comme recommandé par le président de la FIFA, Gianni Infantino

  •  Source: linfodrome.com
  •  Date: Il y a 59 minutes
  •  Visites: 91
  •  Commentaires: 0
  • Présent au Maroc lors du récent séminaire de la Confédération africaine de football (CAF) sur les compétitions de football et les infrastructures en AfriqueSamuel Eto'o Fils n'a pas du tout apprécié la proposition du président de la FIFA, Gianni Infantino, d'organiser la CAN tous les 4 ans. Dans l'émission « Le Débat Africain » du confrère RFI, il lui a craché ses vérités.

Samuel Eto'o Fils ne veut pas entendre parler de l'organisation de la « CAN tous les 4 ans », l'une des recommandations faites par le président de la FIFA, Gianni Infantino, le dimanche 2 février 2020, lors du séminaire de la CAF à Rabat, au Maroc. « Gianni connait ma position, depuis le premier incident qui a eu lieu après son interview sur L'Equipe ou France Football, je ne me rappelle plus. Il y a un partenariat gagnant-gagnant entre la CAF et la FIFA. Mais la CAF reste la Confédération africaine de football. Je suis assez proche de Gianni, je suis assez proche de Ahmad Ahmad. Et je pense que Gianni aurait fait autrement et il le sait. Je pense qu'il a manqué de tact, d'autant plus qu'il a les portes de la CAF grandes ouvertes. Et on aurait pu débattre sur la question, on aurait pu. Mais une fois de plus, ce sont les Africains qui doivent le faire », a-t-il planté le décor.

Très incisif, Samuel Eto'o estime que ce n'est pas parce qu'on veut gérer autrement la CAF aujourd'hui qu'il faut « imposer des choses ». « On marche ensemble depuis un certain moment. Avant, vous savez qu'entre la CAF et la FIFA, les relations n'étaient pas bonnes (du temps du président Issa Hayatou : ndlr). Aujourd'hui, on a estimé qu'il fallait gérer autrement et aller plus v (...)

Lire la suite sur linfodrome.com