Vous avez une question ou besoin d'un devis personnalisé?

Contactez nous au +225 02 64 64 71 ou Inscrivez vous

Présidence de l'Assemblée nationale: Ce qui va se passer après la démission de Guillaume Soro

Politique

Après la démission du chef du Parlement ivoirien, Guillaume Soro, les regards sont tournés vers ce qui va se passer à l'Assemblée nationale.

Guillaume Soro laisse-t-il un poste vacant ? Pas tout à fait. Les textes prévoient que le doyen d'âge des vice-présidents du bureau de l'Assemblée nationale assure l'intérim du président démissionnaire. Dans le cas d'espèce, le doyen d'âge se nomme Diawara Mamadou, élu issu du Rassemblement des républicains, aujourd'hui, membre du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).

Il devra convier l'ensemble des députés à une nouvelle élection dans un intervalle allant de 15 à 30 jours. Les hautes instances de l'Assemblée nationale seront alors renouvelées. Le processus devrait s'accélerer, selon nos informations.

La démission de Guillaume Soro était tout sauf une surprise si bien que les différents états-majors ont eu toute la latitude de se préparer au scénario présent. Sauf miracle, le prochain président de l'Assemblée nationale devrait être issu du parti au pouvoir, le Rhdp unifié. Les élus se reconnaissant dans le nouveau parti unifié ont décidé, mi janvier 2019, au terme d'un séminaire, à Grand-Bassam, de la création d'un groupe parlementaire Rhdp. Ces élus revendiquent la majorité à l'Assemblée nationale.

K. COULIBALY de linfodrome