Vous avez une question ou besoin d'un devis personnalisé?

Contactez nous au +225 02 64 64 71 ou Inscrivez vous

Crise chez les ex-alliés : La stratégie du Rhdp contre le Pdci-Rda

Politique

Dans la crise qui l'oppose au Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), le parti unifié dit Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) a choisi une stratégie connue : utiliser contre l'adversaire ses propres « combattants ».

Les sorties multiples d'Adjoumani Kouassi Kobenan ne sont absolument pas fortuites. Ce cadre du gouvernement Gon Coulibaly, naguère porte-parole du Pdci et de son président, Henri Konan Bédié, fait office, aujourd'hui, de porte-parole du Rhdp. Mardi 6 novembre 2018, Adjoumani Kouassi Kobenan animait sa énième conférence de presse, avec pour cibles : le Pdci-Rda ; son « papa » Henri Konan Bédié, qu'il promet de « délivrer un jour » ; mais aussi et surtout Jean-Louis Billon et Maurice Kakou Guikahué, notoirement anti-parti unifié.

Dans ses échanges avec les journalistes, le fondateur de Sur les traces d'Houphouët-Boigny, un mouvement supposé affilié au Pdci-Rda, a démonté les thèses complotistes du parti septuagénaire relativement aux élections locales du 13 octobre 2018. « Le Pdci a inondé les réseaux sociaux de faux chiffres, de prétendues preuves de fraudes. Toutes choses qui ont eu pour effet de préparer, de conditionner les esprits à des manifestations de rue qui ont atteint leur paroxysme à Grand-Bassam, à Tanda, à Koumassi et à Port-Bouët », s'est exprimé Adjoumani Kouassi Kobenan. A sa conférence de presse, à Eden Golf hôtel, l'actuel ministre des Ressources animales et halieutiques était accompagné de plusieurs figures du Pdci-Rda, dont Lenissongui Coulibaly, précédemment directeur de cabinet de Henri Konan Bédié, limogé par ce dernier, pour ses accointances avec le parti unifié. Après qu'il a été remercié par M. Bédié, Lenissongui Coulibaly a été nommé, mi-octobre, par le chef de l’État, Alassane Ouattara, président du Conseil d'administration de la Loterie nationale de Côte d'Ivoire (Lonaci). Le fait que le nouveau promu s'affiche aux côtés d'Adjoumani Kouassi Kobenan, dans une conférence de presse prévue pour répondre aux accusations de fraude du Pdci, est une image forte : elle est censée attester de la fissure dans le camp de Henri Konan Bédié et participe d'une stratégie bien pensée.

La communication de celui qui est parvenu à faire se réélire au Conseil régional du Gontougo, sous la bannière Rhdp, ne doit pas être isolée d'une série d'actions prévues dans le cadre du parti unifié, sur la scène internationale. Ainsi de cette campagne médiatique engagée en France, avec pour point culminant une « grande conférence » qui se tiendra ce 10 novembre 2018, à l'hôtel Crown Plaza, à Neuilly-sur-Seine. Les émissaires du Rhdp sont, en tout, quatre (4) : Mamadou Touré, Dogbo Belmonde, Félix Anoblé et Claude Paulin Danho. Les deux derniers cités, membres du gouvernement, sont encartés Pdci. Leur participation à cette campagne n'est pas anecdotique. Félix Anoblé et Paulin Danho, auréolés d'une victoire aux récentes élections locales, défendront, avec force, le parti unifié.

La haute direction houphouétiste place de grands espoirs en ces cadres du Pdci. Elle espère qu'à défaut de faire revenir Henri Konan Bédié sur son choix de la rupture avec le Rhdp, ils ratisseront large et seront d'un concours précieux dans la campagne pour 2020.

 

Kisselminan COULIBALY de linfodrome