Vous avez une question ou besoin d'un devis personnalisé?

Contactez nous au +225 51 73 73 97 | 22 42 23 63 ou Inscrivez vous

Challenge One en orbite: 11 sur 55 pays africains ont déjà lancé des satellites

Politique

Par Eugène SAHI
Publié le 23 mars 2021 à 12:35 | mis à jour le 23 mars 2021 à 12:36

La Tunisie fabrique et envoie dans l’espace son premier satellite baptisé Challenge One, et devient le sixième pays africain à se doter de son propre satellite. C’est avec un grand succès que le satellite tunisien conçu par TELNET Holding a été placé en orbite lundi.

Challenge One: La Tunisie devient le 6e pays africain à lancer son propre satellite

La Tunisie est le premier pays du Maghreb, et le sixième pays africain, selon Space in Africa, à fabriquer son propre satellite, destiné à l’Internet des objets, après notamment l'Afrique du Sud, l'Égypte ou le Ghana.

Le premier satellite tunisien, fait maison, a été lancé dans l’espace, lundi 22 mars, ouvrant de nouvelles perspectives locales aux jeunes ingénieurs qui s’expatrient en nombre.

Le président tunisien Kaïs Saied a suivi en direct le lancement de Challenge One, après avoir rejoint ingénieurs et journalistes au siège de TelNet. La fusée a décollé lundi matin de Baïkonour, au Kazakhstan.

"Notre richesse réelle est la jeunesse qui peut faire face aux obstacles", a déclaré Kais Saied, soulignant que la Tunisie, empêtrée dans une crise sociale et politique, ne manquait pas de ressources mais de "volonté nationale". "Nous sommes fiers de notre jeunesse" et des cerveaux tunisiens "de par le monde", a-t-il souligné.

Plusieurs milliers d'ingénieurs quittent chaque année la Tunisie pour travailler à l'étranger. L'équipe de Challenge One a notamment été appuyée par des ingénieurs tunisiens expatriés, dont l'un a participé à la récente mission de la Nasa sur Mars.

"C'est vraiment un rêve qui se réalise", expliquait Anis Youssef, responsable du projet chez TelNet, quelques jours avant le lancement. Si l'aérospatial est en plein développement dans le monde arabe et en Afrique, où onze pays africains sur 55 ont déjà lancé des satellites, "le club de ceux qui en fabriquent est assez fermé", a souligné Ahmed El Fadhel.

Le satellite Challenge One transporté par la fusée russe Soyouz-2

La Russie a mis sur orbite 38 satellites étrangers depuis son cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan dont Challenge One. Ce projet d'environ un million d'euros, lancé en 2018, est la concrétisation du travail d'une équipe de jeunes ingénieurs locaux, encadrés par quelques experts tunisiens travaillant à l'étranger, dont l'un a participé à la mission Perseverance de la Nasa sur Mars.

Challenge One doit disposer d'une capacité de transmission de 250 kb/s sur 550 km, selon TelNet. C'est l'un des premiers à utiliser dans l'espace un protocole de transmission de données déjà utilisé sur terre, LoRa, ce qui permet de connecter via satellite des objets existants en ne changeant que l'antenne.

Challenge One - Challenge One - Tunisie

https://www.afrique-sur7.fr/447014-challenge-one-satellite-tunisie-orbite