Vous avez une question ou besoin d'un devis personnalisé?

Contactez nous au +225 02 64 64 71 ou Inscrivez vous

Côte d'Ivoire : Municipales 2018 à Grand-Bassam, en attendant le verdict des recours d'Ezaley, Moulot déclare «une élection ne se gagne pas dans la rue»

Politique

© koaci.com – Vendredi 9 Novembre 2018 - Le maire de Grand Bassam, proclamé par la Commission électorale indépendante (CEI) à l’issue des locales du 13 octobre dernier a entrepris depuis quelques jours, à son domicile de Grand-Bassam, des séries de rencontres avec les différentes couches socioprofessionnelles.

Elles ont débuté le 29 octobre dernier avec la jeunesse.Jean Louis Moulot Rechercher Jean Louis Moulot a salué les leaders de cette frange de la population qui n’ont pas « cédé à la provocation. »

«Ça ne sert à rien parce qu’une élection ne se gagne pas dans les rues mais dans les urnes. Et c’est dans les urnes que nous avons gagné. Ceux qui veulent contester dans la rue laissez les faire. Je vous en félicite, » a-t-il déclaré.

En recevant les femmes, l’adversaire de Ezalé, le maire sortant les a rassuré de la non reprise du scrutin à grand Bassam.

«Je vous assure au moment ou je vous parle il n’en est rien, la Cour suprême n’a même pas encore statué sur la requête qui a été introduite . C’est la Chambre administrative qui va statuer en fonction des éléments, des pièces qui seront produits pour vérifier si dans le fond et dans la forme, les textes ont été respectés, » a-t-il précisé mettant ainsi fin aux rumeurs d’une quelconque reprise du scrutin.
Les associations de transporteurs et de garagistes deGrand-Bassam Rechercher Grand-Bassam ont été également reçus par le nouveau maire.
Il s’est dit impressionné par «le projet de cité des garagistes » qui lui a été présenté par ces artisans.
Le maire deGrand-Bassam Rechercher Grand-Bassam proclamé par laCEI Rechercher CEI leur a révélé qu’il est urbaniste de formation et que son travail est de développer les villes. 
«Je suis impressionné par le projet que les garagistes m’ont présenté. Dès que sera faite la passation, nous allons ensemble voir comment travailler à sa réalisation, » a ajouté M. Moulot.
«Rassurer ceux qui avaient mis les autocollants de l’adversaire sur leur voiture, ils ne doivent pas avoir honte, nous allons travailler ensemble pour le développement de Grand Bassam, »a-t-il mentionné.
Au cours de la rencontre avec les ONG et autres associations,Jean Louis Moulot Rechercher Jean Louis Moulot a déclaré que c’est auprès du peuple deGrand-Bassam Rechercher Grand-Bassam qu’il a gagné ainsi que dans les urnes.
«Ce n’est pas à l’étranger.
Donc je veux vous rassurer sur un fait. La Cour suprême va statuer en toute indépendance, c’est un organe compétent animé par des Ivoiriens et des ivoiriennes compétents épris de justice qui vont dire le droit. Soyez sereins. Nous avons le droit pour nous. Nous savons que nous sommes dans la vérité, il n’y a pas d’inquiétude à avoir, simplement sans mettre la pression sur la Cour suprême, qu’elle fasse son travail convenablement. En attendant cela, nous nous préparons pour la passation parce que nous sommes optimistes au regard de la manière dont les choses se sont déroulées. Nous savons qu’il n’y a pas eu de fraudes et que c’est la vérité des urnes qui a été proclamée par la CEI, » a expliqué le candidat du RHDP dont le roi des N’Zima kotoko a appelé à voter.
Lors de ces différentes rencontres, l’adversaire farouche du candidat du PDCI-RDA a insisté sur le renforcement de la cohésion, de l’unité et de la paix à Grand-Bassam, car « nul n’est plus Bassamois qu’un autre. »
«Nous sommes tous Bassamois et nous devons travailler au développement de Grand-Bassam. Rassurez nos frères et sœurs qui ont peut être peur, pour leur dire que nous ne sommes pas venus pour faire une chasse aux sorcières, nous allons travailler avec tout le monde. Nous ne voulons pas d’exclusion, nous ne sommes pas dans une approche tribale ou ethnique de la gestion de Grand-Bassam. Nous estimons queGrand-Bassam Rechercher Grand-Bassam appartient à tous ses enfants. Tout le monde est Bassamois. Y’a pas un qui est plus Bassamois que l’autre. Tout le monde est BassamoisGrand-Bassam Rechercher Grand-Bassam appartient à tous ses enfants. Je tiens à insister la dessus. Je vous invite à véhiculer un message de paix , un message de rassemblement et à tendre la main à nos adversaires d’hier parce que l’élection est maintenant terminée. Nous devons avancer vers le développement et c’est ensemble que nous le ferons, » a poursuivi, Jean Louis Moulot.
Le maire élu de Grand Bassam a fustigé l’attitude des jeunes qui ont offensé le roi des N’Zima, Nanan Amon Tanoé, par ailleurs président de la Chambre des Rois et Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire.
«Je voudrais déplorer cela vivement et vous féliciter parce que vous ne vous êtes pas inscrits dans cette démarche négative. Je vous félicite pour votre esprit positif , pour votre optimisme, pour votre sérénité et votre confiance. Nous avons besoin de paix et de cohésion à Grand Bassam. Je l’ai dit par le passé, nous tendons la main nous les vainqueurs à ceux qui ont perdu dans les urnes pour pouvoir construire ensemble Grand Bassam parce que nous ne voulons laisser personne de côté’’, a conclu Jean Louis Moulot.
Notons que le candidat du RHDP séjourne depuis hier aux Etats-Unis dans le cadre des réunions préparatoires en vue de l’accession de la Côte d’Ivoire à la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU prévue le 1er décembre 2018.
Il reprendra ses consultations à son retour au pays avec les autres couches sociales, a appris KOACI. 

Wassimagnon de koaci.com