Vous avez une question ou besoin d'un devis personnalisé?

Contactez nous au +225 02 64 64 71 ou Inscrivez vous

Assemblée nationale: Ce que Guillaume Soro a fait à l'occasion du Centenaire de la Première guerre mondiale

Politique

Les locaux de l'Assemblée nationale sis au Plateau ont servi de cadre, ce jeudi 08 Novembre 2018, à une recnontre entre le Président Guillaume Soro et des anciens combattants à l'occasion de la célébration du Centenaire de la Première guerre mondiale.

Une rencontre à pieds levés et sans protocole. C'est ce à quoi Linfodrome a assisté ce jeudi à l'Assemblée nationale. Venu prendre part à un face-à-face entre le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Sansan Kambilé, et les députés membres de la Commission des Affaires Générales et Institutionnelles (CAGI) de l’Assemblée Nationale, dans le cadre de la présentation de trois (03) projets de loi, nous sommes attirés par la présence de vétérans de la Première guerre mondiale dans l'enceinte de l'Assemblée nationale.

Renseignements pris, nous apprenons qu'il s'agit d'une rencontre sobre entre ces derniers et le président de l'institution parlementaire, Guillaume Soro. Sans nous faire prier, nous nous invitons à l'auditorium où a lieu ladite rencontre. «Ils ont combattu pour la liberté. Ils ont sauvé le monde. Nous, leurs enfants, sommes très reconnaissants. Nous sommes venus leur rendre hommage et leur réitérer notre reconnaissance pour la liberté et la démocratie», a fait savoir Guillaume Soro, entouré de Mme Jeanne Peuhmond, Tresorière du RDR, et de l'honorable Dah Sassan, Président de la jeunesse du RDR.

Au nom des vétérans de la Première guerre mondiale, le capitaine Koné a rappelé les moments forts de cette guerre. Le patriache a fait savoir que la Première guerre mondiale a pris fin le 11 Novembre 1918 à 11h. «Cette guerre qui a duré environ 5 ans a fait environ 9 millions de morts. Environ 200 mille tirrailleurs sénégalais ont pris part à cette guerre dont 22 mille tirrailleurs donnés par la Côte d'Ivoire (…) 100 ans après un tel sacrifice, il était important de venir rappeler ces moments au président du parlement ivoirien», a indiqué le vétéran, accompagné de certains de ses pairs. C'est sur ces mots que la rencontre a pris fin.

David YALA de linfodrome